Les solutions d’automatisation en pharmacie

Par Lorène Lichy Le mardi 24 avril 2018

L’automatisation de l’officine est en marche depuis quelques années déjà. Avec plus de 1 000 pharmacies équipées par an, le marché est en pleine croissance. Longtemps réservé aux très grosses officines de centres commerciaux et centre-ville, en raison de leur coût important, l’automatisation est devenue accessible pour les pharmacies de taille plus modeste, y compris celles réalisant un chiffre d’affaires annuel inférieur à 1 million d’euros.

Si les intérêts communs de l’automatisation sont multiples : gain de temps, gain de place, optimisation du stock, risque d’erreur moins important etc, il convient de différencier les solutions existantes. De manière globale, on distingue à ce jour 3 solutions d’automatisation pour la pharmacie.

Les automates

L’automate est une machine placée en back-office qui permet de délivrer les produits en les poussant dans une goulotte. Les produits arriverent à la portée du pharmacien. Cette machine permet, pour la plupart d’entre elles, de traiter plusieurs demandes et donc plusieurs commandes simultanément.

En revanche, l’automate ne permet pas de ranger les commandes de manière automatique. Certains automates indiquent où ranger les boîtes manuellement afin d’optimiser le rangement et les stocks.

Les automates se destinent davantage aux pharmacies qui nécessitent une grande capacité de stockage de leurs produits et une place importante en Back-Office.

Les robots

Contrairement à l’automate, le robot dispose d’un (ou plusieurs) bras articulés qui lui permettent d’aller chercher directement les produits demandés. Le robot offre la possibilité de disposer d’un module de chargement qui permet de ranger les produits de manière quasiment autonome. Les produits sont déposés sur un tapis roulant et le robot optimise son rangement, c’est une formule semi-automatique.

Une des différences majeures avec l’automate est sa position dans la pharmacie puisque le robot peut être implanté au sein du point de vente en comptoir ou entre le front et le back-office. Cela permet de susciter une certaine attractivité dans l’officine car le robot est à la vue des patients, ils peuvent donc voir directement son fonctionnement. Le robot est souvent moins volumineux qu’un automate et peut s’intégrer facilement dans l’officine.

En résumé, le robot s’adresse davantage aux pharmacies qui souhaitent s’équiper d’une solution d’automatisation abordable et qui permet d’optimiser l’espace.

Les robots hybrides

Troisième solution d’automatisation, le robot hybride qui correspond à un automate équipé de bras articulés. Ces derniers vont déposer les produits demandés sur un tapis roulant qui va, à son tour, convoyer le produit jusqu’au pharmacien. Comme l’automate, le robot hybride se placera obligatoirement en back-office. Il occupera une superficie relativement importante.

Apparu plus récemment, cette solution d’automatisation, couplant à la fois le robot et l’automate, cherche à rassembler les avantages de chaque solution provoquant de ce fait un coût bien plus important. Le robot hybride se destinera donc davantage aux grandes pharmacies, qui souhaitent accélérer la délivrance.

Diverses solutions existent donc pour automatiser votre pharmacie, quelle que soit sa taille et son chiffre d’affaires. Chacune présente des avantages et des inconvénients, à vous de faire le bon choix !

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.