Comment sécuriser efficacement ma pharmacie ?

Par Lorène Lichy Le mardi 12 septembre 2017

Comme tout commerce de proximité, les pharmaciens d’officine sont également victimes de violences en tous genres : cambriolage, vandalisme, agressions physiques, vols à main armée, mais aussi injures et menaces… En effet en 2016, 35% des agressions se sont faites sous forme de vol à main armée*, un chiffre conséquent qui a fortement augmenté ces dernières années.

37 % des agressions* se font dans les officines se trouvant en périphérie des grandes villes contre 11% dans les pharmacies de quartiers en milieu urbain*. 28 % des agressions se font également dans les officines de milieu rural*.

Autant dire que l’ensemble des pharmacies se retrouvent confrontées au problème de la sécurité. La sécurisation des officines devient donc aujourd’hui une priorité.

Quels moyens pour sécuriser mon officine ?

Dans la majorité des cas, les cambriolages ou les attaques à main armée sont précédés de repérages : les malfaiteurs savent reconnaître les défauts de protection. Ils sont généralement très bien renseignés.

La vidéo-protection ***

Le moyen le plus efficace et indispensable reste la Vidéo-Protection. Outre le fait de pouvoir identifier les auteurs en cas d’infraction ou de lever des doutes lors de vols, son effet est surtout dissuasif. En 2017, 28% des pharmacies sont équipées en vidéo protection.*

Conseils : son signalement est obligatoire et réglementé. N’hésitez pas à trop signaler votre système, plutôt que pas assez.  Indiquez clairement que l’accès à votre magasin n’est pas autorisé aux personnes porteuses de casques ou de casquettes (merci à nos amis les livreurs de se plier également à ce règlement). Attention aux porteurs de bonnet : ce couvre-chef peut être en fait une cagoule roulée.

Les systèmes antivol

Autres systèmes de sécurité permettant de se prémunir efficacement contre le vol de produits, les systèmes antivol. Leur fonctionnement est très simple : l’étiquette antivol placé sur certains produits (en général les gammes de produits les plus chères) déclenche une alarme lors du passage d’un portique de sécurité si elle n’a pas été désactivée au comptoir.

Les deux technologies les plus couramment utilisées aujourd’hui sont :

  • La technologie radio-fréquence (RF). Elle fonctionne sur le principe de la haute-fréquence. De part et d’autre de l’entrée de l’officine un portique émet un signal et l’autre le reçoit. Si un produit muni d’une étiquette antivol passe entre les portiques, le signal s’intensifie et déclenche l’alarme. Le taux de détection de cette technologie est d’environ 85%. Il s’agit de la technologie la moins coûteuse, mais elle nécessite un réglage très précis et le métal peut facilement perturber son bon fonctionnement.
  • La technologie AcoustoMagnétique (AM). Ici les portiques émettent des signaux à intervalles réguliers. Lorsqu’une étiquette pénètre le champ magnétique, elle émet une vibration qui déclenche l’alarme. Affichant un taux de détection proche de 95%, c’est aussi la technologie la plus onéreuse. Le métal n’a aucune incidence sur le bon fonctionnement de cette technologie.

Détecteurs et alarme***

Tous les ouvrants doivent être placés sous alarme de type contacteur ou de détecteurs de fond de gâche pour les issues de secours. Le rideau métallique sera doté d’un détecteur de type sabot. L’ensemble des volumes intérieurs doivent être protégés par un détecteur volumétrique.
Des boutons de déclenchement d’alarme devront être positionnés à plusieurs endroits stratégiques de votre site pour pouvoir actionner immédiatement l’alerte. En dernier recours, en cas de prise d’otages, il y a toujours un endroit où vous irez systématiquement : les toilettes. Installez également un bouton d’alerte à cet endroit.
L’alarme sera couplée à un dispositif sonore et à un système lumineux en façade (prisme ou flash clignotant dans l’enseigne, par exemple).
La centrale d’alarme devra comporter un code « sous contrainte » qui permettra d’avertir le chargé de la télésurveillance. Ce code ne doit pas être visuel ou sonore pour ne pas alerter les malfaiteurs et ne pas mettre votre vie en danger.
Pensez à changer régulièrement le code de votre alarme et ne choisissez pas un code trop facile à deviner (évitez votre date de naissance, par exemple)

Une caisse sécurisée

En 2017,  50% des transactions en officine se font en espèces**, ce qui peut faire monter assez rapidement vos fonds de caisse. Des sommes conséquentes qui peuvent attirés les agresseurs et faire de votre pharmacie une cible privilégiée.

38 % des vols à mains armés ou agressions physiques concernent le vol de la caisse*.

Instaurer depuis quelques années dans les commerces de proximité (Boulangeries, Boucheries, Buraliste…), la borne d’encaissement sécurisée permet la gestion des espèces. La robustesse de cette machine va non seulement jouer un rôle dissuasif contre le vol mais permettre un gain de temps non négligeable.

N’oubliez pas que la sécurité des personnes prime sur la sécurité des biens et n’agissez pas seul, contactez les forces de police en composant le 17.

Pharmagest propose aux pharmaciens des solutions en  matière de sécurité. OFFISEEN est la référence  de la vidéo protection pour protéger des vols votre officine.  Notre borne d’encaissement OFFICASH vous assurera une sécurisé vos caisses de manière simple et efficace.
Via sa Centrale Fournitures, Pharmagest propose également des étiquettes antivol de technologie RF et AM. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter la Centrale au 02 97 02 56 37 10 50.

Sources :
*La sécurité des pharmaciens d’officine – Panorama 2016 (édition avril 2017)
** Enquête Pharmagest
***prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Cespplussur

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.