Infographie : les pharmaciens et internet

Par Lorène Lichy Le mardi 19 septembre 2017

Usages, équipements, sites internet, réseaux sociaux, formations en ligne… dans notre ère du tout numérique, où se situe le pharmacien ? Quels sont les avantages pour lui d’être connecté ? Sur quelle partie est-il en retard ? Petit tour d’horizon en chiffres :

Si 99,5% des pharmaciens ont une connexion internet au sein de leur officine, 68% d’entre eux en font un usage quotidien et y consacrent en moyenne 1h17 de leur temps.

Internet source d’information et de formation

1 pharmacien sur 2 déclare consulter régulièrement internet lorsqu’il a besoin de s’informer et 60 % l’utilisent pour se former en ligne. Internet est donc une source de documentation importante.

Cependant, nous pouvons constater que les pharmaciens n’utilisent pas internet comme moyen de communication. Puisque seulement 25 % des officines possèdent un site internet vitrine.

La réglementation de la publicité sur le internet est très restrictive, notamment pour le commerce on-line des médicaments ce qui explique que seulement 5% des pharmaciens se sont lancés dans l’aventure.

Le pharmacien est considéré comme légitime par les patients pour informer, donner des conseils et vendre des produits en ligne. Un site internet ou une page sociale est donc considéré comme le prolongement de l’activité de l’officine comme le prévoit l’article R. 4235-30 (Code de déontologie) qui rappelle que «Toute information ou publicité, lorsqu’elle est autorisée, doit être véridique, loyale et formulée avec tact et mesure».
Il est donc autorisé de diffuser sur internet les promotions pour les produits de parapharmacie, comme ce qu’il se fait en vitrine.

Pourtant aujourd’hui, on ne dénombre que 2% d’officines possédant une page Facebook.

 

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.