Infographie : Les Français face à l’observance

Par Jérôme Lapray Le mardi 25 juillet 2017

En novembre 2014, l’étude OpinionWay / La Coopérative Welcoop(1) s’intéressait au regard des Français vis à vis de l’observance. L’étude confirmait alors un déficit d’observance important et des attentes fortes des patients en terme de conseil, d’accompagnement et d’information. Des constats toujours d’actualité. Voici les principaux enseignements de cette étude et sa synthèse en infographie. 

Seuls 42% des Français suivent intégralement leur traitement

Premier enseignement de cette étude, seuls 42% des personnes interrogées* déclarent avoir intégralement suivi le traitement. 55% déclarent ne l’avoir respecté que partiellement. Avec 25% des citations, l’oubli apparaît comme la principale raison de cette mauvaise observance, suivi de la crainte des effets secondaires du traitement (24%).
*Personnes ayant suivi un traitement au cours des six derniers mois.

34% réclament davantage d’information

Autre enseignement de l’étude, les Français réclament davantage d’informations sur leur maladie et son évolution (32%), plus d’explications sur leur traitement (32%) et plus d’informations sur les conséquences d’une mauvaise observance (34%). Autant d’information que le pharmacien, acteur de santé de proximité, doit être en mesure d’apporter au patient.

Le pilulier connecté plébiscité par 40% des Français

Enfin, l’étude met en évidence que les Français plébiscitent les nouvelles technologies pour éviter les oublis et améliorer la prise en charge de leurs traitements. Ainsi, 40% des personnes interrogées prônent le pilulier connecté, ce chiffre étant même de 43% chez les 35/49 ans. Un tiers (33%) d’entre eux aimeraient également des SMS de rappel.

(1) Etude réalisée par OpinionWay en septembre 2014 auprès de 1104 personnes âgées de 18 ans et plus.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.